Pourquoi la Tunisie doit intégrer le TDR dans la prise en charge des angines à streptocoque béta-hémolytique de l’enfant, dans les structures publiques?

Pourquoi la Tunisie doit intégrer le TDR dans la prise en charge des angines à streptocoque béta-hémolytique de l’enfant, dans les structures publiques?

lKhaoulaEl ArayedhAsmaEl AraiedhFatihaBen MoussaSouadMradMohammedElloumiWassilaEl BezMohammedBen Temessek

Introduction

L’angine est une pathologie qui représente 18 % des motifs de consultation dans les centres de santé de base (CSB) de Tunis Sud (TS). Devant la difficulté de différencier l’origine virale de l’origine bactérienne des angines et la nécessité de limiter la prescription d’antibiotique, il était proposé aux médecins généralistes des CSB un test de diagnostic rapide (TDR) afin de réserver l’antibiothérapie aux angines dues aux streptocoques béta-hémolytique du groupe A (SGA), le principal agent responsable de complication. Le but de notre étude est d’évaluer l’impact du TDR sur la prescription d’antibiotiques, d’évaluer son intérêt économique et écologique et d’étudier la possibilité de son intégration dans la stratégie diagnostique des angines de l’enfant.

Matériels et méthode

Nous avons réalisé une étude transversale multicentrique réalisée par un questionnaire diffusé auprès de huit médecins généralistes, préalablement formés par un pédiatre. L’étude a porté sur 541 patients âgés de 3 à 15 ans, dans cinq CSB de Tunis Sud, venant consulter pour une angine aiguë dans la période allant du 15 octobre 2013 au 15 mars 2014. La saisie et l’analyse des données été effectuée par le logiciel SPSS 18.

Résultats et discussion

Le résultat du TDR a été communiqué dans 500 (92,4 %) cas. Le TDR était positif chez 38 (7 %) patients et a conduit à une antibiothérapie systématique. Chez 462 (85,4 %) patients, le TDR était négatif mais il a conduit dans 10,2 % des cas à une antibiothérapie, majoritairement à cause des conditions socio-économique défavorables et des infections associées. L’utilisation du test a entraîné une baisse de 81,7 % de la prescription d’antibiotiques. Le test était bien accueilli par la majorité des praticiens (81 %) et des parents (66,7 %). L’antibiotique le plus prescrit était la pénicilline V (Ospen) dans 58,5 % des cas. Le taux de positivité du test dans notre étude était faible par rapport à la littérature, cela pourrait s’expliquer par un biais de sélection des patients ou un facteur épidémiologique mais pourra soulever également un problème de sensibilité multifactoriel. Le TDR est la stratégie la plus coût efficace générant un gain économique satisfaisant de 659 Dt par rapport à un surcoût en 2013. Le test a garanti un traitement adéquat dans 82,2 % des cas, permettant de diagnostiquer et traiter correctement les angines à SGA et limitant la propagation des bactéries multi-résistantes (BMR).

Conclusion

Le TDR de part ses performances est un outil décisionnel et une aide à la prescription. Il a permis une utilisation rationnelle des antibiotiques, une réduction des coûts de santé liés à leur consommation ainsi que la création d’une nouvelle stratégie diagnostique et thérapeutique fiable et sûre des angines aiguës à SGA. Tous ces arguments sont en faveur de l’élaboration de nouvelles recommandations de bonnes pratiques, basées sur l’intégration du TDR dans la stratégie de prise en charge des angines dans notre pays. Une prise de conscience des autorités nationales du gain inestimable écologique et économique attribué au TDR, doit les inciter à introduire cet outil sans délais dans toutes les structures hospitalières et sanitaires.

Laisser un commentaire